Un membre de la production dénonce un acte prémédité

Dans une enquête publiée ce vendredi 21 septembre par Le Point, un membre de la production dénonce les méthodes de la chroniqueuse et pointe du doigt ce qui ressemble pour lui à un coup monté« Elle a fait filmer les écrans de retour depuis sa loge par sa maquilleuse. Elle en a ensuite extrait les images interdites », a-t-il expliqué. Et ce procédé est pourtant totalement interdit« Sur le plateau des Terriens du dimanche !, comme pour la plupart des émissions enregistrées en public, les spectateurs ont l’interdiction de filmer ce qu’ils voient. Ils sont fermement invités à laisser leur portable au vestiaire. Jamais un producteur n’accepte qu’il y ait une prise de vue parallèle », a indiqué une source. Si ces images ont bien été détruites par la production, Hapsatou Sy n’a pas fini de faire entendre sa voix.